"J'étais sans concessions depuis quelques années, je ne faisais plus l'amour au hasard, quand ça m'arrivait, et notamment je ne supportais plus les femmes qui crient, ça me déconcentrait. J'étais devenu très exigeant sur cette question du son, en particulier, de même qu'il me gênait qu'on ne s'exprimât pas assez, si bien que, l'expérience m'ayant appris qu'il n'existe, dans ce domaine, aucune possibilité de réglage, je choisissais souvent de me démettre." (Christian Oster/ Sur la dune)